Actualité européenne
Nos prochains rendez-vous

La commission se mobilise contre les mutilations génitales féminines

Dans un communiqué de presse datant du 6 mars 2013, la Commission Européenne a rappelé la nécessité d'une tolérance zéro à l'égard des mutilations génitales féminines.
À la veille de la Journée internationale de la femme du 8 mars, la vice-présidente de la Commission européenne, Viviane Reding, et la commissaire Cecilia Malmström ont rejoint ce jour les militants des droits humains pour réclamer la tolérance zéro pour les mutilations génitales féminines.

La Commission a organisé une table ronde à haut niveau pour déterminer comment l'Union européenne peut aider les États membres à éradiquer ces pratiques, qui concerneraient plusieurs centaines de milliers de victimes dans l'UE. Les commissaires ont été rejoints par des membres du Parlement européen et par d'éminents militants du monde entier dans la lutte contre les mutilations génitales féminines, notamment Waris Dirie, la «Fleur du désert», Khady Koita et Chantal Compaoré, Première dame du Burkina Faso.

En parallèle, la Commission a lancé ce jour une consultation publique afin de recueillir des avis sur la meilleure manière d'agir au niveau de l'UE pour combattre ces pratiques. Cette consultation sera ouverte jusqu’au 30 mai 2013. La Commission a par ailleurs annoncé qu'un budget de 3,7 millions d'euros serait mis à disposition pour aider les États membres à faire prendre davantage conscience de la violence à l'encontre des femmes, en plus d'un budget de 11,4 millions d'EUR pour les ONG et les autres organisations qui travaillent avec les victimes.

Pour plus d'informations : Commission européenne

Newsletter

loader